culture g33k

culture g33k

Bioshock


 

 

En bref:

 

Editeur: 2K games

Dévelppeur:2K games

Déconseillé au moins de 18 ans

Type: FPS, doom like

Thème: ville secrète sous l'océan, science fiction, horreur

Disponible également sur : PC, PS 3

Sortie en France: 31 aout 2007

Pas de mode multijoueur

 

 

 

Venez visiter Rapture, la ville ou tout est permis, la ville de l'utopie ou l'homme n'a plus à craindre l'oppression de la censure, de l'état.

Au menu, une ville secrète au fond des océans, et une lutte acharnée contre des humains devenus fous et difforme à force de manipulations génétiques, des pouvoirs acquis par ces manipulations génétique, des monstres d'acier et bien d'autres surprises.

 

Bioshock est un FPS, ou jeu de tir en vue subjective si vous préférez.

 

Scénario:

 

Si HG Wells, Jules Verne, et Stephen King avaient écrit un scénario de jeu vidéo, ca donnerait Bioshock

Seul survivant d'un crash d'avion au milieu de l'océan, vous trouvez un phare perdu.

J'ai pris un peu de temps dans le jeu pour apprécier ce premier paysage, l'océan à perte de vue, éclairé par les flammes de l'avion en train de couler, assez angoissant et magnifique.

Vous descendez les escaliers et trouvez une navette sous marine, qui vous emmène dans un enfer sous marin nommé Rapture.

Andrew Ryan, le fondateur de Rapture, vous fait un petit discours de bienvenue, par un écran de projection:

 

(Andrew Ryan, évidemment)

 

"Ce qu'un homme obtient par le travail, à la sueur du front... Cela ne lui revient il pas de droit?

Non! Réponds l'homme de Washington, cela appartient aux pauvres.

Non! Réponds l'homme du Vatican, cela appartient à Dieu

Non! Réponds l'homme de Moscou, cela appartient au peuple

J'ai choisi une voie différente.

J'ai choisi l'impossible.

J'ai choisi Rapture!"

 

Bioshock n'est pas un jeu politique pour autant, le thèmes abordés sont plutot l'eugénisme, les dérives de la science, de la science fiction, et de l'horreur.

 

Et à cet instant vous contemplez la ville sous marine de Rapture, vision utopique d'une ville moderne au beau milieu de l'océan, des baleines, des requins, des rochers.

Vous trouverez des enregistrements audio de personnages principaux ou de simples habitants tout au long du jeu, vous donnant plein de détails sur la ville et son univers très vaste et profond.

Vous vous sentirez donc toujours entouré par tous ces personnages. Les dialogues sont très bien écrit et mis en scène, les personnages sont convaincaints et charismatiques.

 

Vous arrivez ensuite dans Rapture et comprenez vite que c'est le chaos là dedans.

La cité est en ruine, de l'eau fuit un peu partout, et des personnages bizarres s'attaquent

à tout ce qui bouge.

 

(Un "chrosome", ou un taré génétiquement modifié si vous préférez)

 

 

C'est alors à vous de jouer

 

Le jeu:

 

Voici les 15 premières minutes du jeu, vous pourrez voir comme c'est beau.

La version francaise est assez bien doublée.

En regardant cette vidéo, il n'y a pas de commentaires, ce qui permet de profiter à fond de l'ambience et de la bande son très bien composée.

 

 

Vous aussi aurez le droit à votre dose d'hormones, les "Plasmides" et autres modifications génétiques qui vous donneront littéralement des sortes de pouvoirs magiques :

éclair, incinération,télékinésie, plus des bonus passifs genre résistance, se déplacer plus vite et bien d'autres

Vous aurez besoin pour cela d'Adam, une substance visqueuse produite par une limace sous marine.

 

Le plasmide "incinération" vous aidera à réchauffer l'ambience:

 

 

Vous pourrez pirater des distributeurs,                         

des sentinelles robotiques, ainsi que des

mitrailletes fixes robotiques. Un petit jeu démarrera alors,

une bonne idée mais un peu lassante à la longue.

Le but du jeu est de créer un circuit avant que

le liquide s'échappe d'un trou, en échangeant

les différentes pièces.

Cela peut être bien pratique pour renforcer un peu vos rang, ou faire le plein de munitions moins chères avant de s'attaquer à un "protecteur".

 

C'est quoi un protecteur ? C'est CA:

Bon courage pour les vaincre!!!!

 

Les protecteurs ou "big daddy" escortent les petites soeurs, des fillettes transformées en monstres, pendant qu'elle prélève l'Adam sur les cadavres.

Il n'attaquent jamais les premiers mais sont très coriaces, évidemment.

Si vous vous en débarrassez vous pourrez sauver ou tuer la petite soeur qui l'accompagne.

Vous récupérez plus d'Adam si vous les tuez, et ainsi vous pourrez devenir un monstre plus rapidement (au sens propre et figuré)

Vous pouvez aussi choisir de les sauver, quelqu'un vous rendra vos bonnes actions.

 

Une dernière chose, les lieux visités sont sublimes et variés: un pavillon médical, un parc, un labo, un marché,quelques magasins, des bars et bien d'autres.

Les niveaux ont donc leur thème bien différent des autres, avec des baies vitrées donnant sur l'océan.

 

 

L'univers prend place dans une esthétique des années 50-60, que ce soit les vêtements, l'esthétique de la technologie, des armes, de la musique ambiente, des personnages.

Un travail magnifique, on sent pour une fois qu'on a une oeuvre unique en son genre.

Avec tout ca en terme de jeu vous aurez de plus en plus de possibilité avec les plasmides, les armes et parfois des améliorations.

Le jeu est tout de même assez facile, et un peu rapide.

vous vous régénerez dans des vita chambres, présentes un peu partout. Vous n'aurez donc comme pénalité que quelques pas à faire pour revenir dans l'action, en gardant tout votre équipement.

Je vous conseille de commencer au moins au niveau de difficulté moyen, de désactiver la flèche de direction qui vous indique ou aller.

Vous serez donc immergé dans le jeu un peu plus longtemps et découvrirez beaucoup de bonus cachés(plasmides, objets, enregistrements)

 

Graphismes: 18/20

C'est vrai que j'ai vu des jeux plus détaillés (comme dead space, ou red dead redemption)

mais bioshock est très prenant par ce lieu original, très stylé. Après tout, c'est quand même une ville en ruine sous l'océan dans les années 50-60 !!

 

SCENARIO/AMBIENCE: 19/20

Un véritable travail d'artiste, tout y est: un univers unique digne des meilleurs romans de science fiction, un scénario captivant, dévoilé judicieusement au fil de l'aventure, sans casser le rythme, avec de nombreux coup de théatre, l'esthétique des années 50-60, les personnages charismatiques...

L'univers est bien glauque, que ce soit la ville, les ennemis, les dialogues et autres.

Unique!!!

 

DUREE DE VIE:14/20

Le jeu est un peu facile et très court si vous foncez vers la sortie.

Cependant, si vous jouez le jeu de l'exploration, et que vous choisissez d'affronter les protecteurs, vous trouverez de nombreuses choses en plus que ce soit au niveau du jeu ou du scénario.

Je vous conseille de choisir directement le niveau de difficulté moyen et de désactiver la flèche guide(qui vous permet de parcourir un niveau rapidement sans pour autant bien le connaitre)

 

JOUABILITE ET FUN :17/20

Le système est plutot simple, malgré les nombreux pouvoirs. Les nombreux pouvoirs sont très utiles et très fun, il ya de nombreuses techniques possibles avec les plasmides et donc vous choisirez plus ou moins votre configuration.

 

NOTE GENERALE: 18/20

Bioshock est presque une oeuvre d'art, c'est assez rare de trouver un jeu vidéo à l'univers aussi particulier, captivant, vaste, surtout pour un FPS.

Il est très plaisant de transformer petit à petit le personnage principal en monstre "magicien".

Ce jeu est un des rares qui se rapproche vraiment d'une oeuvre d'art.

 

Il aura bientot un article rien qu'à lui avec tout plein d'artwork, de cosplay et d'autres détails sur l'univers.

 

Cult of rapture

Un petit lien pour poursuivre, trouver des art works magnifiques genre:

 



26/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres