culture g33k

culture g33k

Sanctus Dominus

Sanctus Dominus est une série humoristique.
Le personnage subit la visite d'esprits, parce qu'il a dit trop de bêtises lors d'une séance de spiritisme, lorsqu'il avait 10 ans.
La série est drole, et aborde, entre autres, les péchés capitaux.

Cela est une idée originale qui mérite le coup d'oeil

Actuellement, la série compte 5 épisodes

 

 

3 liens pour plus d'infos sur la série:

-voila le lien du blog officiel: Sanctus Dominus

Plein d'infos, les musiques, bêtisiers, les archives

-Le lien de leur page facebook officielle

Les actualités, leur autres projets

 

Lien chaine youtube

Pour un accès rapide à toutes les vidéos

 

 

Episode 1: Esprit Frappeur

 

Episode 2: Avarice

 

 

Episode 3: Solitude


 

 

Episode 4: Paresse

 

 

Episode 5: Ange

 

 

Voici également une interview:

 

-Comment cela a commencé ? Comment t'es venu l'idée ?
Quel a été l'élément déclencheur de cette série ?


Benjamin : Au départ on était en coloc avec David (l'acteur) et Mathieu (alias "JC" pour ses apparitions).
On avait une caméra et on voulait en profiter pour faire un petit quelque chose. J'ai ressorti des placards un de mes scénarios de court-métrage,
qui correspond à peu près au premier épisode. C'est Mathieu et David qui ont commencé à déconner sur le concept et à dire qu'on pourrait en faire plusieurs.
C'est donc devenu une petite web-série à faire entre potes à l'appart. Chacun propose son épisode et l'écrit, les autres repassent derrière et je
m'occupe de filmer. On veut que ça reste simple, esprit "fait à la maison". A partir de l'épisode 3, on a un copain (Samuel) qui est venu faire des lumières
(notamment prêtées par l'atelier Netjuggler).

David : Oui voilà, tout pareil que Benjamin.

 

-Quelles ambitions a tu dans le domaine de l'audiovisuel ?


Souhaiterais tu travailler dans le cinéma, ou est ce déjà le cas ?

Benjamin : Personnellement je fais tout ça en amateur. J'aime bien la mise en scène mais je ne suis pas technicien. Ce qui m'intéresse vraiment c'est l'écriture,
c'est vraiment ça que j'aime faire, que ce soit pour du cinéma, de la BD, de la littéture ou même des jeux vidéos. J'aime beaucoup la façon de bosser des américains
ou des anglais, notamment sur les séries, avec les types en charge non seulement de l'écriture mais aussi de toute la direction artistique. Des types comme Steven Moffat
ou David Simon.

David : Pas vraiment non. Ça m'est jamais venu à l'esprit en tout cas. J'ai fait beaucoup de théâtre, surtout mais tout est resté dans le domaine de l'amateur. Quant à ma performance d'acteur, elle se cantonne à Sanctus Dominus et aux films qu'on tourne en colonie de vacances

 

-Le projet Sanctus Dominus est actuellement en veille, pour diverses raisons.
Une suite est elle tout de même prévue ?


Benjamin : Effectivement nous l'avons mis en stand-by, par faute de temps. On bosse à côté et on fait beaucoup de projets. Mais dès qu'on aura un créneau,
on va refaire des épisodes. On a beaucoup d'idées et du matos un peu meilleur. En fait, sur ce concept, on a des centaines d'idées mais elles ne sont pas
toutes facilement réalisables comme ça, "à l'arrache".

David : Entre le boulot, les formations, Pole Emploi, l'écriture de mon livre et tout... C'est un peu galère. Mais prochainement, on va recommencer. J'y crois.

-quels autres projets as tu eu l'occasion de créér ?
Et dans quels autres projets as tu travaillé, aidé.

Benjamin : Je participe à une autre web-série : "A Contrario" de Samuel Mandonnaud (www.contrario.fr), le copain qui nous aide aux lumières. C'est un tout autre
type d'humour et il y a beaucoup plus de technique. Je suis à l'écriture, je joue dedans et j'ai filé quelques coups de main à la réal'.
J'avais sorti une BD avec
il y a 2-3 ans : "Occulte Intérim", une histoire de travailleurs précaires qui enchaînent des petits boulots dans le domaine de la sorcellerie, des monstres,
des forces obscures. Actuellement, on cherche un éditeur pour relancer ce projet.
Et sinon, avec David, nous avons monté une collection de livres de fantasy en associatif.
Mon premier volume "Nouvelles du Continent" est sorti récemment. Ce sont des histoires courtes qui racontent des faits divers dans un univers de fantasy. "Continent" est
un univers que je veux développer depuis un moment. C'est totalement autre chose, plutôt dramatique. Le livre est accompagné d'un album de musiques originales ("Mélodies du Continent")
par Michaël Escavis. La collection se trouve sur ce site, avec la BD que nous avions faite : www.megalithesproductions.com

David : J'écris donc pour Mégalithes. Je suis sur ma saga "Tranches de Non Vie", une épopée épique pleine de morts vivants, racontée avec un ton cynique, très "humour noir". J'en ai déjà sorti deux tomes, le troisième est au stade de l'écriture.
Je suis aussi actif au sein d'une assoç de musique en Périgord, Addikson 24. J'y suis le trésorier, je fais aussi partie de deux des groupes de l'asso, Natadun et Sub Groove. Le premier est bien brutal, genre Trash punk. Le deuxième est plus complexe, c'est du métal fusion un peu plus recherche.
Je me suis aussi lancé dans une formation d'animateur culturel. Et bon sang de bois, c'est pas évident ! Mais promouvoir la culture auprès des gamins et des jeunes, proposer des animations autour de ça, c'est vraiment le métier que je me vois faire. Alors va falloir cravacher !

-T'intéresses tu également à d'autres domaines ?

Benjamin : Comme je l'ai dit, c'est l'écriture qui m'intéresse le plus mais dans un peu tous les domaines. Je suis un grand passionné de cinéma, de séries télé, de BD et de jeux vidéos.
J'aimerais beaucoup faire des chroniques, vidéos si possible, avec pas mal d'analyse, genre "Opération Frisson" de Yannick Dahan. Mais je ne prend jamais le temps de lancer cet autre projet.

David : J'écris aussi, et j'adore la musique. De tous les styles même si je suis parti du métal à l'origine. J'en fais d'ailleurs, et j'organise des concerts avec Addikson 24.

 

-Une dernière chose à ajouter ?

 

Benjamin : Merci beaucoup de t'intéresser à "Sanctus Dominus". C'est vraiment un truc entre potes qu'on fait tourner à qui ça amuse (et apparemment il y en a que ça amuse !),
donc on est ravis quand ça plait. D'ailleurs y'a une anecdote sur le titre de la série. En fait à la base c'est une erreur. On était persuadés que c'était les paroles des choeurs
dans la bande originale de "The Omen" ("Damien la Malédiction" en français) et on l'imitait pour décrire les scènes. On s'est rendu compte que ce n'était absolument pas le cas,
que "sanctus ! dominus !" étaient seulement les paroles d'un chant religieux mais on a gardé le titre quand même.

David : Je ne peux que rejoindre Benjamin pour les remerciements, c'est vaiment cool de ta part. C'est le genre de truc qui nous motive à continuer ça donc... bah merci.

 



09/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres