culture g33k

culture g33k

Dishonored

 

 

Type: Infiltration/ FPS

Thème: assassinat, dans un univers unique en son genre, une esthétique du 19eme siècle, et des éléments scénaristiques médiévaux.

Développé par Bethesda Softworks, auteurs de Fallout 3, et la série des elders scrolls, dont Daggerfall, Skyrim

Edité par Arkane studios, qui ont collaboré à Bioshock 2, sur les animations, et le level design, les lieux.

Sorti le 9 octobre 2012

 


 

Scenario:

Vous êtes Corvo Attano, protecteur de l'impératrice.

Corvo revient de voyage, ou il cherchait un remède à la peste, des nouvelles des autres royaumes.

Le royaume de l'impératrice est dévasté par la peste, et Corvo ne dispose pas de nouvelles satisfaisantes.

Soudain, des assassins apparaissent ...

Je vous laisse du mystère sur le scénario, vous devrez déjouer une conspiration contre vous et l'impératrice, regagner votre honneur.

 

L'univers est unique en son genre, par le scénario, il rappelle le moyen age: un royaume gouvernée par une impératrice, l'ordre des superviseurs, en lisant toutes les notes, cet ordre a une forte connotation religieuse.

Par exemple, les superviseurs prennent en chasse tout ceux utilisant la magie, les sortilèges, évitant les tentations

La peste également, et la présence de rats, dangereux en groupe, parcourant les rues, dévorant les cadavres et attaquant même les gardes et vous même.

 Il s'agit également d'un monde disposant d'une technologie fabriquant de l'électricité avec de l'huile de baleine, qui correspondrait à peu près au 18eme siècle (pistolets, électricité, moteurs basiques)

 

Votre première mission sera de vous échapper du bagne, condamné à mort dans les jours qui viennent, pour un crime que vous n'avez pas commis.

Bref, l'entrée en matière est intense, bien développée.

 

Après cela, vous rencontrerez des loyalistes dans le quartier discret du Hound pits, qui ont confiance en vous, et pensent qu'il s'agit d'un complot.

Il s'agit du lieu entre les missions, ou vous pourrez parler aux différents personnages, obtenir des indices sur vos prochaines missions, améliorer ou acheter de l'équipement, et quelques quêtes.

 

Vos missions seront d'assassiner les membres de cette conspiration, de mener l'enquête, et d'autres quêtes secondaires, des services et autres.

Une mission comporte en général une ou deux cibles à assassiner, et certaines conditions, ou quêtes secondaires.

Ensuite, à vous de gérer comme bon vous semble.

Allez vous foncer vers votre objectif, tuant tous ceux qui vous barrent la route ?

Allez vous plutot vous infiltrer comme une ombre sans que personne ne vous voie ?

Ou encore explorer à la recherche de trésors, dérober les objets des gardes, trouver toutes les runes et autres objets magiques ?

Vous pouvez même faire le jeu entièrement sans tuer une seule personne, pas même vos cibles, que vous neutraliserez autrement, en révélant leur crimes au public, en les faisant enlever vivant, et autres subterfuges.

 


 

Jeu:

 

Gameplay commenté et réalisé par "DaRkFuNeRaL97two"

(source: Lien youtube)

Cela révèle le début de l'histoire, et une partie du jeu, les 17 premières minutes.

A voir si vous êtes curieux de voir le jeu, mais peut contenir des spoilers.

Je ne souhaite pas qualifier ce jeu de FPS, bien que ce soit largement admis.

En effet, cela en a certaines composantes, la vue à la première personne, quelques armes à feu, des pouvoirs et un bon nombre d'ennemis (gardes, rats, pestiférés)

Cependant, le nombre d'armes et de munition est assez limité, vous aurez une arbalète silencieuse, un pistolet, une épée, et différentes munitions (tranquilisantes, normales, ou incendiaires), quelques grenades.

Le jeu incite fortement à jouer de manière infiltration, avec les défis (succès ou trophées, selon la console) de finir le jeu sans être repéré une seule fois, et/ou de ne tuer absolument personne !
Pourtant, le but des missions est de neutraliser certaines cibles, mais vous aurez d'autres moyens de les faire disparaitre du paysage politique, les faire enlever vivants, les discréditer, par exemple en diffusant leurs secrets compromettants, et bien d'autres.

Cela correspond même au succès/trophée "justice poétique"

Ce sera a vous de trouver selon la mission, d'enquêter de différentes manières, écouter les discussions, explorer, lire les notes, les livres, à la recherche d'indice.

 

Cela me semble plutot un degré de liberté, une possibilité, mais la richesse du jeu est dans l'infiltration, l'exploration.

 

 


 

 

Analyse globale:

Dishonored est très libre, mais orienté vers l'infiltration, l'exploration.

Moitié voleur, moitié assassin, avec bien d'autre libertés, dont celle d'ouvrir votre chemin de manière violente, qui peut être tout de même originale, technique, mais cela est volontairement limité.

Je n'ai pas testé de manière FPS, car cela n'est pas la richesse du jeu, même si les pouvoirs originaux peuvent donner quelque chose d'original, mais avec moins d'armes et de pouvoirs que Bioshock, par exemple.

Tout explorer révèlera de nouveaux décors, vous verrez des détails cachés, les conversations, les indices, les trésors, les quêtes annexes, les différents chemins et possibilités.

 

 


 

 

Note générale:

Scénario: 17/20:

Dishonored a réussi à créer un mélange unique en son genre, avec un système d'électricité, une époque proche du 18eme siècle, avec des éléments du thème médiéval, comme la peste, un ordre très rigoureux, des inquisiteurs qui chassent les sorciers et sorcières, quelques armes médiévales, comme l'arbalète, les épées.

De plus, le scénario est prenant, bien rythmé, cohérent.

Il évolue différemment selon votre facon de jouer:

si vous jouez de manière violente, en tuant vos cibles et des gardes, la peste et les rats se répandent

Les personnages réagissent négativement envers vous.

Au contraire, ne tuer que peu d'ennemis change certains évènements importants.

 

Gameplay: 17/20

Un gameplay qui peut s'avérer un peu frustrant, au début.

Il y a toujours entre 2 et 5 moyens différents d'accéder à une zone (rue principale, secondaire, toits, conduits souterrains, possession)

 

Durée de vie: 15/20

Pour tout faire parfaitement, les quêtes annexes,les notes, voler les trésors, les runes, sans détection et sans aucun meurtre, comptez 15 à 20 heures.

En fonçant avec vos armes, façon FPS le jeu peut s'avérer plutot facile, et se finir en 8 heures environ. Mais ce n'est pas la richesse du jeu, qui réside plutot dans l'infiltration, l'enquête, la recherche de trésors

Il est intéressant de finir le jeu au moins deux fois, une fois de manière propre, sans trop être détecté, en évitant de tuer, mais plutot assomer les ennemis.

Et une deuxième fois comme bon vous semble.

Il vous reste le défi de faire tout le jeu sans jamais être repéré, et/ou sans aucun meurtre, un défi de taille !

De plus, il y a beaucoup de bonus cachés, de quêtes secondaires, de quoi refaire le jeu de manière différentes plusieurs fois.

 

Fun/ Gameplay: 16/20

Le jeu revient aux bases de l'infiltration, avec un gameplay original, un level design exceptionnel, avec de nombreux chemins possibles (entre 2 à 5 chemins différents à chaque fois)

De plus, le jeu propose deux fins selon vos actions, beaucoup de choses à découvrir si vous poussez l'exploration.

 

Conclusion: 17/20

Dishonored est un jeu unique en son genre, dans le thème, dans les capacités de jeu, avec une bonne profondeur, même s'il s'agit de niveaux fermés, ils sont plutot vastes et plein de surprises.

Le fait de pouvoir jouer de différentes manières est agréable, et pris en compte dans l'histoire.

Une perle rare dans le thème infiltration, qui vous divertira tout de même longtemps si vous tentez de ne tuer personne, de ne jamais être repéré, et d'accomplir les quêtes secondaires, chercher tous les trésors.

 

 



20/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres