culture g33k

culture g33k

Dead Space 2

 

 

 En bref:

Edité par Electronics Arts

Développé par Visceral Games

 Déconseillé aux moins de 18 ans

 

I-Scénario

II-Jeu

III-Conclusion

IV-En bonus

 

Auparavant, dans Dead Space 1:

Les ressources naturelles sont asséchées. L'humanité se tourne donc vers l'espace et commence à l'exploiter, à l'aide de gigantesques vaisseaux "brise surfaces", servant à extraire des minéraux d'autres planètes et astéroïdes.

 

L'USG Ishimura est le premier et le plus grand de ces vaisseaux "brise-surface"

Une mission secrète d'exploitation minière est lançée sur Aegis 7, malgré les interdictions du gouvernement.

Lors de l'exploitation, un monolithe extraterrestre est découvert.

(Serait ce un petit clin d'oeil à "2001, l'odyssée de l'espace"?)

C'est là que commence les problèmes, l'USG devient tout à coup silencieux, une petite équipe est envoyée, dont Isaac Clarke, le personnage que vous controlerez.

 

Evidemment, Isaac combattra contre de nombreux monstres extraterrestres et des cadavres transformés en monstres, et s'en sortira à grand peine tout de même.

Au passage, il remettra en marche les systèmes de l'Ishimura, découvrira une étrange organisation qui vénère le monolithe, des expériences génétiques

 

 

Dans Dead Space 2:

Vous vous réveillez 3 ans plus tard dans une sorte d'asile psychiatrique, sur une immense station spatiale et les "Nécromorphes" reviennent à l'assaut. Vous devrez donc fuir pour trouver un abri, une issue, découvrir la cause de leur retour ici.

Ca commence très fort, après la scène d'introduction, dès la toute première seconde de jeu, vous devrez courir pour sauver votre peau.

 

Des bonnes scènes hollywoodiennes vous attendent, dans les premiers épisodes en tout cas.

Isaac a enfin appris à parler ! Heureusement, d'ailleurs, car les autres personnages n'ont que peu de charisme ou d'intérêt.

Le jeu prend plutot la forme d'un film catastrophe cette fois, on fuit, c'est la panique, mais l'ambience du premier était plus angoissante, perdu seul en plein milieu de nulle part.

 

 

 

II-Jeu:

 

En bref:

1-Cours !

2-Tire !

3- Faut il que je répète ?

 

Ca commence très fort, mais après on découvre que le jeu est un peu vide.

Pas vraiment de boss, pas de plan de la zone, pas d'objectifs, pas de mini jeux, un scénario plutot léger, une ambience moins angoissante que dans le premier.

On court vers la sortie en tentant de survivre. Etrangement, ca ne me gênait pas dans Half life, mais là, j'avais un certain nombre d'attentes.

Les objectifs du premier permettaient de diversifier l'action, intensifier l'immersion dans l'univers, dans le scénario, différencier clairement les épisodes. On savait clairement qu'Isaac était ingénieur, par ce qu'on faisait.

 

Bon, je me dois d'atténuer mes propos, j'ai tout de même apprécié jouer à Dead Space 2, c'est un jeu agréable, mais pas légendaire comme le premier épisode, qui plaçait la barre très haut.

Forcément, après le premier, j'ai un certain nombre d'attentes.

Le problème n'est pas que Dead Space 2 est différent, mais qu'il manque des points forts du premier épisode.

 

Test vidéo:

Le test vidéo est trouvé sur youtube, ca illustre et puis, il n'y a que sur internet qu'on peut trouver à la fois ce qu'on peut trouver dans un magazine ET une émission.

Les commentaires diffèrent un peu des miens, peut être suis je plus exigeant, et attentif autant au scénario, l'ambience, qu'au plaisir de jeu.

J'ai vu un paquet de films d'horreurs, donc forcément je ne suis plus étonné à la moindre lumière éteinte, ou au moindre bruit effrayant.

Je suis d'accord sur le fait qu'un personnage qui parle, c'est bien mieux.

Si vous aimez bien ce test, allez voir leur site
www.Gameblog.fr

 

La première demi heure de jeu, sans commentaires audio, pour ceux qui souhaiteraient savourer l'ambience telle quelle, vous faire une idée par vous même.

Puis des fois, on s'en tape un peu du commentateur qui dit qu'il a des nouvelles baskets pendant un dialogue important dans le jeu, et qui dit après" ah, tiens on vient de rater le dialogue le plus important et le mieux écrit du jeu".

Bon, je caricature un peu, mais c'est l'impression que j'ai parfois, bref, à vous de choisir.

Surtout que dead space 2 est un jeu avec une atmosphère particulière.

 

Les nouveautés:

Les monstres:

Il y a de nouveaux monstres, dont un qui crache de l'acide et vous ralentit, des sortes d'enfants et des bébés. Les nouveaux monstres sont plutot des monstres de "nuées".

Comprenez par là que vous tuerez de très nombreux ennemis, mais pas toujours des ennemis redoutables.

Les nouveaux monstres ajoutent un peu de diversité mais ne sont pas aussi effrayants que les anciens, qui, je vous rassure, sont toujours présents.

 

Les armes:

 

Quelques nouvelles armes, les anciennes aussi.

Je suis habitué au cutter plasma et au fusil d'assaut, disons que je n'ai pas pris le temps de m'habituer aux autres armes.

Dead space propose un panel d'arme très original pour une fois, servant à démembrer les monstres. Difficile encore une fois de faire mieux que dans le premier épisode.

Parmi les nouvelles armes:

-Un lance-harpon, et vous pouvez électrifier le dernier harpon lançé, et touche ainsi les autres monstres(un peu comme si l'arme lançait des explosifs télécommandés, pour vous faire une idée)

-Un banal fusil de sniper, et le zoom est très léger, on aurait apprécié une lunette de visée, un effet spécial, et une réelle utilité de cette arme.

-Un "détonateur" qui lance des mines sur les murs et les sols. La mine est déclenchée quand quelque chose traverse les lasers, qui sont au dessus de la mine( de gauche à droite si la mine est sur un mur à votre gauche par exemple, de haut en bas si elle est au sol)

Cette arme est pratique, mais j'ai fini par m'en servir comme bazooka en quelque sorte, car elle possède une bonne puissance de feu, et à moins de connaitre parfaitement le jeu, ou d'en poser partout, c'est pas très utile. A mon grand regret, il n'y a plus vraiment de "quarantaine"

 

Les zones sans gravité:

Il y avait déjà les zones sans gravité dans le premier, mais là, vous pouvez contrôler comme vous le souhaitez les déplacements dans l'espace. Une amélioration agréable, mais un peu limitée, par le manque de passages dans l'espace, ou dans des zones sans gravité.

 

III-Conclusion:

 

Scénario: 12/20

Isaac parle enfin, mais on ne fait rien d'autre que fuir, passer par des lieux, par hasard.

Les personnages sont peu utiles, ils n'auraient pas été là, ca n'aurait pas beaucoup changé l'histoire.

Les visions d'Isaac sont plus mises en avant, mais je préferais le coté abandonné dans l'espace, du premier épisode.

 

Fun: 15/20:

C'est fun, on tue des masses de monstres, mais moins fun que le premier, des bonnes scènes d'actions, mais trop rares, trop limitées.

Ou sont les boss, ou est le scénario, ou sont les combats épiques du 1er épisode, l'atmosphère angoissante, les scènes dans l'espace.

 

Graphismes: 19/20

Rien à dire, Dead Space reste le plus beau jeu auquel j'ai joué sur Xbox 360, seul Red Dead redemption rivalise avec lui.

Au niveau de la bande son, c'est assez bien.

Cela manque tout de même de passage dans l'espace, ou l'on entendait rien à part quelques bruits atténués dans le premier Dead Space, ce qui renforçait l'angoisse.

 

 

Durée de vie: 12/20

Hum, 8 heures pour la première partie. Je mets 8/20 ?

Après avoir fini le jeu, vous gagnez quelques bonus, et pouvez recommencer en gardant votre inventaire, et l'argent, pour pouvoir améliorer les armes au maximum. Cependant, ca n'apporte pas grand chose.

Précisons tout de même que j'ai fini le premier un bon paquet de fois, et dans la difficulté difficile.

Mais je dois aussi préciser qu'il n'y a pas grand chose d'autre à explorer, pas de mini jeux, de secrets.

 

Note générale: 15/20

Le bilan est mitigé, en même temps, comment faire mieux que le meilleur ?

Dead Space 1 était une oeuvre unique, presque parfaite, on ne peut que y ajouter du superflu, ou refaire la même chose.

Dead Space 2 est tout de même assez bien, mais quelques points sont un peu trop légers (scénario, évolution dans le jeu)

A vrai dire, je me pose la question de l'échanger contre un autre jeu ou de le garder.

En tout cas, une chose est sûre, je vais rejouer au premier.

Si vous n'avez pas joué au 1er, vous l'apprécierez tel quel, comme un jeu tout de même sympathique.

Si vous avez joué au 1er qui était excellent, il y a des chances que vous fassiez le blasé qui dit " c'était mieux avant".

 

 

IV-En bonus:

En bonus:

1-Les films Dead Space

2-Envie d'une réplique de cutter plasma ?

3-Le gant en mousse, bonus du jeu

 

Dead Space ferait un film d'horreur parfait ? C'est le cas !

 

-Dead Space Downfall raconte la chute de l'Ishimura, avant les évènements de Dead space 1.

Il n'y a pas besoin de connaitre le jeu pour comprendre, et cela ne dévoile pas le jeu.

Bref, une oeuvre en quelque sorte indépendante du jeu, à regarder absolument, et le film est disponible sur ce site. C'est pour moi le meilleur produit dérivé que j'ai eu l'occasion de voir jusqu'à présent.(et d'ailleurs, je décerne à ce film un trophée culture geek)

Film dead space Downfall (sur ce site)

 

-Dead Space aftermath est un second film, qui peut prendre place avant Dead Space 2

Le lien:

Dead Space Aftermath

 

2- En cherchant "Dead Space 2 armes" sur le célèbre moteur de recherche, je tombe sur ca:

Le super lien bonus sorti de nulle part ! (ca serait bien que ca devienne une habitude)

Le bout du cutter plasma est amovible à 90°, et il y a des diodes.

 

 

Bon, ce petit bijou coute 229 $ d'après ce que j'ai vu.

Epic Weapons fait apparament des répliques d'armes issues de jeux vidéos.

 

A part ca, les recherches sur le plasma sont assez intéressantes.

Cela sert actuellement à rendre un avion indétectable, et du plasma créé par des chercheurs dégagait 20 fois plus d'énergie que le noyau atomique, et 100 000 fois plus de chaleur que le soleil. Voila, je vais pas m'étendre sur un sujet qui vous ennuie peut être, et qui n'a plus grand chose à voir.

 

Lien epic weapons

 

3-Le gant en mousse.

Pour la petite anecdote, pour les acharnés de la vie, les no life (et le succès qui correspond "sans vie") qui finiraient la difficulté fou furieux, un super gant en mousse sera débloqué dans le jeu.

Une arme aussi ridicule qu'efficace, qui tue apparament les boss en 1 coup.

Je ne sais ca que d'après des forums et vidéos. Vérifiez avant de vous lançer dans cette quête de bourrin.

Le mode fou furieux: 3 sauvegardes maximum, si vous mourrez vous revenez à la dernière sauvegarde.

En plus, les ennemis sont assez méchants et il n'y a que peu d'objets.

Ca "spoile"? Pas vraiment, ca donne une raison de faire ce mode d'acharné, de profiter plus longtemps du jeu, et de bien rigoler après une crise de nerfs dans le mode "fou furieux"

 

 Et puis si vous voulez élever un nécromorph, c'est vrai, c'est tellement mignon, il suffit d'enterrer une tomate et de l'uranium et de le déterrer 3 ans plus tard.



28/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres